• Historique

Historique de la clinique

 

 

Le bâtiment historique de la clinique" La clinique était à l’origine un hôtel particulier, qui fut construit à partir de 1913 et achevé un an plus tard sur les plans de son premier propriétaire, Gustave Violet (1873-1952). Originaire du Roussillon et héritier de la maison de vin « Violet », connue pour avoir inventé et commercialisé le vin Byrrh, Violet choisit d’embrasser une carrière artistique. Élève de Gaston Redon à l’École des Beaux-Arts de Paris, en 1894, il reçut une formation d’architecte, mais il étudia également la sculpture et la céramique. Il est surtout connu aujourd’hui comme sculpteur, mais il fut aussi décorateur, ferronnier, peintre, poète et même dramaturge. Acteur majeur de la « renaissance catalane » dans les années 1910, il résidait à ce moment à Prades, où il avait un atelier, tout en exposant et en séjournant régulièrement à Paris.

 

Peu de temps avant la déclaration de la Première Guerre mondiale, il vendit l’hôtel particulier qu’il avait fait construire au peintre et décorateur Henry Caro-Delvaille (1876-1928), qui faisait partie du cercle de ses amis artistes. Mobilisé dès août 1914, comme son ami Violet, Caro-Delvaille n’eut pas le temps de profiter de son hôtel, qu’il avait pourtant décoré de plusieurs fresques. Certaines se trouvaient dans le hall, le long d’un grand escalier ; elles ont aujourd’hui malheureusement disparu après des remaniements intérieurs. Blessé en 1916, puis démobilisé, Henry Caro-Delvaille s’installa aux États-Unis. Il revendit l’hôtel en 1920, qui fut certainement transformé en clinique peu de temps après.

 

La façade de l’hôtel fut modifiée (son dernier niveau fut notamment dédoublé), mais ce bâtiment de briques est un témoignage rare à Paris de la période de transition de l’architecture « Art Nouveau » à l’architecture « Arts Déco ». Son élégance et son rythme très original permettent d’apprécier l’architecture de Gustave Violet dont on connaît peu de bâtiments par ailleurs. "

 

 

Christine GOUZI, Maître de conférences à l'université de Paris-Sorbonne

 

 

Au lendemain de la première guerre mondiale, l’hôtel particulier est devenu un établissement de santé. Cela a nécessité de nombreux aménagements pour répondre aux exigences de sécurité et de prise en charge de patients.